Maintenance activity planned on February 9, 2023, from 20:00 to 23:30 Central European Time (CET). During this time-period, some of the GLEIF services may be unavailable.
Salle des nouvelles & Médias Le blog de la GLEIF

5ème volet de la série d'entretiens consacrés à l'inclusion financière – Les mots de conclusion du DG de GLEIF, Stephan Wolf

L'importance de l'inclusion financière dans les pays émergents dans le fonctionnement des chaînes d'approvisionnement mondiales


Auteur: Stephan Wolf

  • Date: 2021-11-11
  • Vues:

À travers la série d'entretiens consacrés à l'inclusion financière, nous sommes allés à la rencontre de certains de nos partenaires stratégiques afin de discuter du lancement de l’initiative de l’identité d’entreprise numérique de la GLEIF en Afrique et sur la manière dont le projet améliorera l’inclusion financière des PME du continent. Stephan Wolf, DG de GLEIF, conclut la série en mettant l'accent sur les innombrables opportunités et la transparence que cette initiative apportera aux chaînes d'approvisionnement mondiales, lorsque le succès immédiat rencontré en Afrique profitera également aux PME et aux banques dans d'autres pays émergents.

À en juger par les retours d'expérience de nos partenaires à travers cette série d'entretiens, le lancement de l’initiative de l’identité d’entreprise numérique de la GLEIF en Afrique a été un véritable succès pour toutes les parties impliquées. Nous n'en sommes toutefois qu'au début. L'initiative a permis de mettre en évidence les avantages des identifiants d'entité juridique (LEI) en termes d'inclusion financière pour les petites et moyennes entreprises (PME) du monde entier. Selon la Banque mondiale, l'inclusion financière des entreprises désigne le fait d'« avoir accès à des produits et des services financiers utiles et abordables qui répondent à leurs besoins - transactions, paiements, épargne, crédit et assurance - fournis de manière durable et responsable ».

Même si l'inclusion financière des PME du monde entier est un objectif ultime souhaitable, il est important de reconnaître que cette initiative - dès lors qu'elle est généralisée à l'ensemble des pays émergents - aura des retombées qui dépasseront le simple cadre des PME et des institutions financières impliquées. Le LEI est à même à produire un impact positif sur l'économie au sens large en renforçant considérablement les chaînes d'approvisionnement mondiales. Permettez-moi de vous expliquer comment ces deux concepts sont liés.

L'absence d'un identifiant universel freine le développement des PME et les empêche de réaliser des transactions à l'étranger

Les PME représentent 90 % des entreprises de la planète. Pour autant, faute d'une crédibilité juridique ou d'un moyen de prouver officiellement leur identité par-delà les frontières, la plupart de ces entreprises, notamment celles des pays en développement qui sont considérés comme plus risqués, rencontrent des difficultés pour trouver des financements, nouer des alliances ou se développer à l'international. Les banques ne sont pas autorisées à leur proposer des financements sans avoir être soumises à des contrôles stricts et coûteux de type Connaître son client (KYC) et lutte contre le blanchiment d’argent - des processus qui sont entravés en l'absence d'un identifiant vérifié. D'où l'accroissement de l'écart entre la demande et l'offre de financements commerciaux dans le monde, qui atteint désormais 1 700 milliards de dollars après une hausse de 15 % depuis 2018.

Le lancement de l'initiative de l'identifiant d'entreprise a mis en évidence ce problème, notamment en Afrique. Il est toutefois important de rappeler que les PME et les banques du monde entier sont confrontés à ce défi. Beaucoup de PME n'ont donc pas la possibilité d'intégrer les chaînes d'approvisionnement mondiales, parce qu'elles ne peuvent pas investir, se développer ou nouer les partenariats nécessaires, et ce pour une raison toute simple. L'impossibilité de prouver leur identité.

Le LEI soutient l'expansion des chaînes d'approvisionnement mondiales et la traçabilité des fournisseurs

Comme nous l'avons constaté en Afrique, la délivrance de LEI par les institutions financières aux PME en accédant au statut d'agents de validation comporte de nombreux avantages. C'est pourquoi les institutions financières doivent être désormais incitées à utiliser ce modèle pour fournir une identité reconnue à travers le monde aux PME qui composent sa clientèle. La mise à disposition d'un LEI garantira aux PME un meilleur accès aux services financiers, ce qui représente un avantage indéniable pour les banques, et les aidera à solliciter des financements et à conclure des accords contractuels réglementés avec des banques, des réseaux de paiement et des partenaires commerciaux. Le LEI permettra aux PME de participer plus activement aux marchés nationaux ou internationaux et augmentera les flux de capitaux qui pourront servir à accélérer le développement économique du marché.

Imaginez un monde dans lequel des millions d'autres PME pouvaient se développer et réaliser des transactions à l'étranger, en toute confiance. Combien, en termes de volume et de variété, de produits et de services supplémentaires seraient accessibles à tous à travers les chaînes d'approvisionnement mondiales et quel pourrait être l'impact d'une intensification de la concurrence sur les services et les prix ? C'est une ambition qui est à notre portée. En permettant à plus de PME de réaliser des transactions transfrontalières, le LEI peut être considéré comme un instrument essentiel et immédiatement disponible pour développer les chaînes d'approvisionnement mondiales et les rendre bien plus compétitives pour les entreprises du monde entier. Un identifiant ouvert mondial permettra également d'apporter de la transparence dans les relations des chaînes d'approvisionnement, un élément clé de la surveillance et du reporting d'une chaîne d'approvisionnement durable.

Et après ?

Tout changement doit commencer quelque part, le succès de la première mise en pratique de l'initiative de l'identité numérique d'entreprise de la GLEIF en Afrique témoigne du formidable potentiel du LEI pour les chaînes d'approvisionnement mondiales, mais aussi pour l'économie mondiale si les institutions financières d'autres pays décident de rejoindre le mouvement et l'amplifient.

Une plus grande inclusion financière des PME se traduira par un écosystème de chaînes d'approvisionnement mondiales fort, plus divers, transparent et concurrentiel. Tous les types d'entreprises de toutes les régions du monde devraient ainsi bénéficier des retombées positives - croissance et prospérité.

Maintenant que l'initiative est en marche, la GLEIF invite plus d'institutions financières à découvrir les avantages de devenir Agent de validation afin de promouvoir une meilleure inclusion financière des PME et d'en récolter les fruits. La GLEIF cherche continuellement à dialoguer avec les gouvernements, les ONG, les banques et d'autres parties prenantes souhaitant élargir l'initiative LEI en Afrique ou reproduire le modèle dans d'autres pays en développement. Nous sommes là pour vous aider.

Si vous souhaitez commenter une publication sur le blog, veuillez vous identifier à l'aide de votre prénom et de votre nom. Votre nom apparaîtra à côté de votre commentaire. Aucune adresse e-mail ne sera publiée. Veuillez noter qu'en accédant ou en contribuant au forum de discussion, vous acceptez de respecter les conditions de la Politique de la GLEIF en matière de blog ; veuillez donc les lire attentivement.



Lire tous les textes précédents du blog de la GLEIF >
À propos de l’auteur:

Stephan Wolf est PDG de la Global Legal Entity Identifier Foundation (GLEIF). Entre janvier 2017 et juin 2020, M. Wolf a été co-intervenant du Groupe de conseil technique FinTech de l'Organisation Internationale pour le Comité technique de normalisation 68 (ISO TC 68 FinTech TAG). En janvier 2017, M. Wolf a été nommé dans la liste des 100 meilleurs dirigeants dans Identity by One World Identity. Il possède une grande expérience dans la mise en place d'opérations de données et d'une stratégie de mise en œuvre globale. Tout au long de sa carrière, il a dirigé l'évolution de l'activité principale ainsi que des stratégies de développement produit. M. Wolf a cofondé IS Innovative Software GmbH en 1989, où il occupa d'abord le poste de directeur général. Il fut ensuite nommé porte-parole du conseil exécutif de son successeur IS.Teledata AG. Cette société est ensuite entrée au sein de Interactive Data Corporation où M. Wolf occupe le poste de Directeur technique. M. Wolf a obtenu un diplôme universitaire en administration des entreprises à la J. W. Goethe University, Francfort-sur-le-Main.


Balises pour cet article:
Répertoire mondial des LEI, Agents de validation, Identité numérique, Global Legal Entity Identifier Foundation (GLEIF), Gestion des données, Conformité, Gouvernance, Règlementation, Connaître son client (Know-your-customer/KYC), Cartographie des LEI, Nouvelles concernant le LEI, Renouvellement de LEI